Matsue

Au nord de la préfecture de Shimane, entre les villes de Matsue et d’Izumo, se trouve le 7ème plus grand lac du Japon, le lac Shinji. Très riche en poissons, il est la plus grande source du pays de Cornicula Japonica, un coquillage plus connu localement comme Shijimi. Le lac Shinji est aussi immensément reconnu par les Japonais pour ses impressionnants couchers de soleil. Et il est au cœur d’une zone riche en trésors cachés…

Ils sont réputés pour être impressionnants, offrant parfois un tableau complètement orange sur lequel se détache uniquement la silhouette de l’île Yomegashima, ou bien lacérés de nuages dessinant textures et couleurs variées. Malheureusement pour nous, la météo n’était pas de notre côté, avec un temps voilé. Heureusement, le lac Shinji a d’autres talents. Il n’est pas uniquement l’un des 100 plus beaux couchers de soleil du pays mais est aussi l’un des 100 paysages de l’ère Heisei.

Matsue Matsue

Dans ses eaux plutôt saumâtres, c’est-à-dire à la fois douces et peu salées (1/10 de salinité par rapport au niveau de la mer pour le lac Shinji), réside une très riche biodiversité. Le lac est ainsi connu pour ses Sept délices que sont le bar, la blanchaille, la crevette, l’anguille, l’éperlan, la carpe et bien sûr le coquillage Shijimi. Ce dernier est d’ailleurs la fierté du lac, qui est la source de 60% de la production nationale du coquillage.

Mais ce n’est pas tout pour la biodiversité, étant donné que près de 80 espèces de poissons typiques des eaux saumâtres y résident et de nombreux oiseaux migrateurs gravitent autour de ses eaux. Parmi les 240 espèces répertoriées se trouvent autant d’espèces de canards, oies sauvages, hérons, aigrettes et aussi le milan noir, que l’on trouve d’ailleurs très fréquemment au Japon. Avec un paysage d’eau sur lequel s’affairent de nombreux pêcheurs de coquillages Shijimi, jamais un lac n’a semblé aussi vivant et riche, avec la ville de Matsue dans le prolongement.

Matsue
Matsue
Matsue

Matsue Matsue
Matsue

La vision de ces bateaux de pêcheurs est à ne pas manquer pour ressentir l’ambiance typique du lac Shinji. Tous les matins (exceptés les mercredis et weekends) ils sont occupés à récolter le petit coquillage au goût si particulier, qui est le plus souvent utilisé dans la soupe miso, pour le riz ou parfois dans le bouillon des ramen (voir photo ci-dessus) ! Les eaux du lac de 45 km de circonférence étant assez convoitées, il n’est pas rare non plus de croiser de près hérons et aigrettes également bien concentrés sur leurs pêches matinales.

Pour une exploration plus poussée du secteur, au delà des eaux riches du lac Shinji, il faut faire un tour du côté d’Izumo, à l’ouest, pour visiter notamment le sanctuaire Izumo-Taisha, l’un des plus connus et respectés des Japonais ! Si l’on continue un peu loin, se trouve la ville d’Oda, et le charme de son quartier thermal Yunotsu en plein cœur d’une zone classée à l’Unesco, entre autres. A l’est, il s’agit bien sûr de la ville de Matsue, en bordure du lac, autre ville d’intérêt de la préfecture de Shimane et pourtant peu connue des voyageurs.

Matsue Matsue

Du haut de sa colline, le château de Matsue a une vue privilégiée sur le lac Shinji. L’un des douze châteaux authentiques du Japon, le château est aussi, depuis seulement 2015, l’un des cinq châteaux classés Trésor national, aux côtés de ceux d’Inuyama (Aichi), d’Himeji (Hyogo), de Matsumoto ( Nagano) et d’Hikone (Shiga).

Dans son intérieur authentique avec escaliers escarpés et exposition d’armures, il dévoile une méthode de construction inédite, avec des poutres quasiment toutes faites d’un assemblage de plus petits morceaux de bois agrafés ensemble. Au début de l’ère Edo, alors que les châteaux poussaient comme des champignons, les arbres les plus imposants étaient en effet réquisitionnés par les seigneurs les plus puissants !

Matsue
Matsue Matsue
Matsue

La culture de la cérémonie du thé est importante à Matsue, dont les habitants consomment cinq fois plus de matcha que la moyenne nationale. Matsue est, après Kyoto et Kanazawa, la 3e ville pour la confection des wagashi, les petites pâtisseries servies lors de la cérémonie du thé. Une particularité qui lui vient du seigneur Harusato Matsudaira, qui a fait construire plusieurs pavillons de thé dont le Meimei-An, où nous avons pu nous essayer à la culture du thé version Matsue, et même préparer nous-mêmes le matcha avec les instruments traditionnels.

Matsue
Matsue Matsue
Matsue Matsue Matsue Matsue
Matsue
Première tentative de préparation de Matcha ! Résultat : il manque un peu de mousse…
Matsue Matsue Matsue Matsue Matsue Matsue

A découvrir aussi à Matsue, la balade en bateau autour du château (guidée uniquement en japonais ), qui passe à la fois près de l’ancien quartier samouraï et sous une multitude de ponts. Le billet à la journée (820 yen pour les touristes étrangers) permet d’utiliser le bateau comme un bus touristique, en montant et descendant aux différents points d’intérêt.

Ce qui permet de se rendre compte que Matsue, ville de canaux, a été construite au début de l’ère Edo sur une zone humide. Ce qui en fait l’une des villes à château les plus récentes du pays. Et dans le même temps, contrairement à la plupart des autres, Matsue a conservé son plan d’époque sur lequel se démarquent encore clairement les différents quartiers et leurs fonctions.

Enfin Matsue, la ville aux nombreux talents cachés, est aussi une ville de poterie, avec trois styles différents : Fujina, Rakuzan et Sodeshi (ce dernier en photo ci-dessous).

Matsue
Matsue Matsue
Matsue Matsue

 

Comment s’y rendre ?


Au bord est du lac Shinji se trouve la ville de Matsue. Pour s’y rendre, beaucoup d’options existent.

Des vols relient Tokyo Haneda et l’aéroport d’Izumo via la compagnie Jal; et Tokyo Haneda à l’aéroport de Yonago via la compagnie ANA (les deux trajets autour de 34000 yen – il existe des billets à tarifs réduits entre 15000 et 24000 yen). Des bus relient ensuite les deux aéroports à Matsue, en 45 minutes environ.

En bus de nuit, depuis Tokyo, il faut compter environ 12 heures (à partir de 6000 yen avec Willer express, ou bien 11800 yen avec Ichibata bus ou JR Chugoku bus).

En train depuis Tokyo, il faut déjà rallier Okayama (JR Tokaido-Sanyo Shinkansen, entre 3h et 4h en fonction du train), puis changer de train pour Matsue (JR Yakumo, 2h50). Coût total autour de 20000 yen.

3 Comments

  1. Bonjour !
    J’habite tout près du château de Matsue.
    Je suis très heureuse de lire votre article sur l’intérêt. J’étudie le français pour devenir un guide étrangers.
    Votre séjours étaient amusants?
    Bon voyage au Japon entier !

    • Bonjour Yone,
      Oui, nous avons beaucoup aimé Matsue. Et nous pensons que la préfecture de Shimane a beaucoup à offrir aux visiteurs étrangers ! Merci beaucoup pour ce gentil commentaire 🙂
      Julien

  2. Bonsoir !
    Merci pour votre réponse l’autre fois. A propos vous êtes venus à Shiga! Lac Biwako! J’ai visité la ville Nagahama, Shiga.
    Or, maintenant je pense à l’amélioration du voyage à Shimane et Tottori. Qu’est-ce qui vous a posé le plus de problèmes quand vous avez y voyagé ?

Laisser un commentaire