[Heisei#4] Izumo Taisha, le plus important sanctuaire du Japon

Izumo-Taisha

La préfecture de Shimane, à l’Ouest de Honshu, est définitivement une terre de légendes. Pour les Japonais, les alentours d’Izumo sont connus pour être le lieu mythique de la fondation du pays, et le territoire des Dieux, où ceux-ci se rassemblent encore à chaque automne. Le grand sanctuaire d’Izumo-Taisha, l’un des 100 paysages du Japon, est le plus important et le plus ancien du Japon.

Il y a des signes qui ne trompent pas. Les visages sérieux et appliqués des officiants shintos, qui passent en groupe l’air préoccupé. La piété concentrée des visiteurs japonais, venus de toutes les régions. Ou l’immense drapeau du Japon, officiellement le plus grand du pays, qui flotte à l’entrée du sanctuaire shintoïste. Si la préfecture de Shimane n’est pas la plus connue de l’archipel, même parmi les Japonais, le nom d’Izumo-Taisha ne laisse pas indifférent, tant le lieu est important au Japon.

Izumo Taisha

Izumo Taisha Izumo Taisha

Izumo-Taisha

Les détails, ensuite, permettent de réaliser que ce qui se passe à Izumo-Taisha diffère de ce qui se passe dans tous les autres sanctuaires shinto. Au moment de prier, les visiteurs ne tapent pas deux fois dans leur main, mais quatre – ce qui ne se fait qu’ici. Et la Shimenawa, la corde sacrée tressée de paille de riz présente à l’entrée des sites shinto, est la plus grande du Japon. Celle d’Izumo fait 13,5 mètres de long et pèse 5 tonnes.

Izumo-Taisha, le sanctuaire mythique

L’Histoire d’Izumo-Taisha s’entremêle aux mythes de la création du Japon – ce qui fait toute son importance. Aucune source ne donne la date de sa création, mais le sanctuaire est déjà présent dans le Kojiki et le Nihon Shoki, les deux plus vieilles chroniques japonaises, qui datent du 8ème siècle. Près d’un tiers des faits rapportés dans le premier se passent autour d’Izumo. On y lit que quand le petit-fils d’Amaterasu, la déesse du soleil, est descendue sur Terre, un certain Okuninushi lui a donné ses terres.

La déesse Amaterasu, enchantée du geste de celui que le peuple japonais retient comme étant le dieu fondateur de la nation, lui fait don d’Izumo-Taisha, le premier sanctuaire de ce qui deviendra le Japon. Dépourvu de terres, le kami Okuninushi devient la divinité de l’invisible, donc du bonheur et des relations entre les gens. D’où les particularités du sanctuaire, la plus grande Shimenawa pour symboliser la force des liens, et le fait de taper quatre fois dans ses mains : deux pour soi, comme partout ailleurs, et deux pour une autre personne.

Izumo Taisha Izumo Taisha

Izumo Taisha
Izumo Taisha

Izumo Taisha Izumo Taisha

Izumo Taisha

Les bâtiments principaux d’Izumo-Taisha ne sont pas accessibles au public, protégés derrière une double enceinte (dont il est possible de faire le tour). L’ensemble est de style Taisha-zukuri, le plus ancien style de sanctuaires japonais. La structure principale mesure aujourd’hui 24 mètres, ce qui en fait le plus grand sanctuaire du Japon, là où le Kokiji mentionne un bâtiment de 48 mètres. Une taille impressionnante, longtemps mise en doute par les historiens, jusqu’à la découverte des restes de plusieurs énormes piliers en l’an 2000.

Izumo-Taisha Izumo-Taisha

Partout au Japon, le dixième mois lunaire s’appelle traditionnellement Kannazuki, littéralement le « mois sans divinités ». Sauf à Izumo où les 8 millions de divinités shintos de l’archipel sont alors rassemblées pour deux semaines. Le dixième mois s’y appelle logiquement Kamiarizuki, le « mois avec les divinités ». Dans l’enceinte du sanctuaire, plusieurs bâtiments servent à l’accueil des invités annuels.

Le rocher sacré de Benten-jima

Pour venir chaque année à Izumo-Taisha, les kamis passent par Benten-Jima, le petit sanctuaire de la plage voisine d’Inasa, isolé sur un rocher réservé aux divinités. Les couchers de soleil y sont mémorables.

Izumo-Taisha

Izumo Taisha

Comment s’y rendre ?

Le sanctuaire Izumo-Taisha est à une vingtaine de kilomètres de l’aéroport d’Izumo, et à une heure de train de Matsue, de l’autre côté du lac Shinji. Depuis Tokyo, le plus simple reste de prendre l’avion. Mais depuis Hiroshima ou Okayama, de l’autre côté de Honshu, plusieurs lignes de bus existent et permettent de rallier facilement la préfecture de Shimane, le plus souvent Matsue.

Pour en voir plus

En Français et en ligne, il faut se tourner vers le blog de la ville voisine, Découvrez Matsue, pour une visite détaillée du sanctuaire. Le blog Japan Shrine donne également de précieuses indications sur les lieux. Et le Soleil Rouge y était passé en 2015. En anglais enfin, le site de la préfecture de Shimane est une référence.

 

Izumo-taishaIzumo-taishaIzumo-taishaIzumo-taisha

6 pensées sur “[Heisei#4] Izumo Taisha, le plus important sanctuaire du Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Assign a menu in the Left Menu options.