[Heisei#13] Le grand Bouddha, du surf et des cerisiers à Kamakura

Kamakura

Le grand Bouddha du temple Kotoku-in, à Kamakura, est une vue incontournable du Japon, à moins d’une heure de Tokyo. Et l’un des 100 paysages de l’ère Heisei. Située sur la côté du Pacifique – la statue de bronze elle-même a vu passer nombre de typhons. Kamakura est aussi un spot de surf célèbre chez les Japonais qui s’y pressent tous les weekends.

Le grand Bouddha de Kamakura (鎌倉大仏, Kamakura Daibutsu) est un incontournable du Japon, très facile d’accès depuis Tokyo. Mais ce que nous ignorions avant de lui rendre visite, c’est que la ville de Kamakura est aussi célèbre pour ses plages et ses vagues, avec de nombreux restaurants de surfeurs sur la côte et des boutiques d’artisanat nombreuses autour de la gare. Sans oublier les Japonais à scooter et à vélo qui parcourent le littoral avec leur planche.

Pour se rendre au temple Kotoku-in (200 yens, tous les jours de 8h à 17h ou 17h30), celui du grand Bouddha, le plus simple est de rallier la station Hase avec le très pittoresque Enoden, à trois arrêts de la gare JR de Kamakura. Début avril, les cerisiers du temple sont en fleurs !

Kamakura

Kamakura Kamakura

Kamakura

Kamakura

Kamakura

Kamakura

Le grand Bouddha de Kamakura date de 1252 (donc de l’époque du même nom, quand les shoguns gouvernaient depuis la ville, de 1192 à 1333). Plusieurs structures successives l’ont abrité, mais toutes ont été détruites par des tempêtes au cours des siècles. Et le dernier hall construit n’a finalement pas résisté à un puissant tsunami en 1495. Depuis ce moment-là, la statue de bronze est en plein air.

Kamakura a toujours été le cœur d’une aire spirituelle importante, avec de nombreux temples bouddhistes et sanctuaires shinto. Notamment, c’est dans la ville que le moine Nichiren, fondateur du bouddhisme du même nom (et guérisseur du Jindai Zakura d’Hokuto), était établi.

Kamakura

Kamakura Kamakura

Kamakura

Kamakura Kamakura
Kamakura Kamakura

Kamakura

La statue mesure 13,35 m de haut et pèserait environ 95 tonnes. Ce qui est moins connu, c’est que le grand Bouddha est une structure creuse dont l’intérieur, renforcé dans les années 1960, se visite également (20 yens, à régler au comptoir immédiatement à droite du Daibutsu). Un autre grand Bouddha existe au Japon, plus grand de près de 5 mètres : celui du Todai-ji de Nara.

Après avoir visité le temple Kotoku-in et ses alentours, ne pas hésiter à remonter dans le Enoden pour pousser jusqu’à l’île mystérieuse d’Enoshima, beaucoup moins connue des voyageurs étrangers.

Comment s’y rendre ?

Depuis Tokyo, le plus simple est de rallier Shinjuku pour prendre la ligne JR Shonan-Shinjuku. Trajet direct d’environ 1 heure pour 920 yens (inclus dans le JR pass). Rajouter ensuite 13 minutes et 190 yens avec le Enoden.

2 pensées sur “[Heisei#13] Le grand Bouddha, du surf et des cerisiers à Kamakura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *