Enoshima

Beaucoup de bonnes surprises existent dans le voisinage immédiat de Tokyo. À 1h30 de Shinjuku, et dans le voisinage immédiat de Kamakura et son fameux grand Bouddha, l’île d’Enoshima est une perle sur les eaux parfois agitées du Pacifique. Terre de nombreuses légendes avec vue sur le mont Fuji, l’île est idéale pour un jour ou deux de relaxation, hors du temps et proche de la nature. Et elle accueille aussi l’un des meilleurs spa du Japon.

Il y a quelques jours, nous avons eu l’opportunité de visiter l’île d’Enoshima et de passer un peu de temps au Enoshima Island Spa. Une courte étape qui n’est pas un des 100 paysages de l’ère Heisei, mais nous a permis d’en visiter un, le Grand Bouddha de Kamakura. Surtout, nous avons eu un coup de cœur pour l’île, très facile d’accès depuis Tokyo et très dépaysante. Le torii les pieds dans l’eau en moins, Enoshima n’était pas sans nous rappeler Miyajima

D’abord, posée sur le littoral de Kanagawa à quelques arrêts de Kamakura via la pittoresque ligne Enoshima Dentetsu (dont certains wagons ont encore un plancher en bois), l’île est une terre de légendes, couvertes de temples et de sanctuaires shinto. Un premier contraste assez frappant avec les longues plages de la préfecture, notamment la zone de Shonan, où les nombreux surfeurs japonais attendent les vagues du Pacifique.

Enoshima island - Kanagawa

 

Enoshima

Enoshima

Enoshima

L’île d’Enoshima est une terre de légendes. Dans les temps anciens, elle n’existait simplement pas, racontent encore les habitants de la région. Le littoral était alors très difficile à vivre, notamment (et ce n’est pas rien) à cause d’un dragon à cinq têtes qui vivait dans un lac sans fond. Celui-ci tourmentait les villageois en provoquant des inondations à répétitions…

L’arrivée de Benten à Enoshima

Jusqu’au jour où l’île apparut après un important tremblement de terre, en même temps que Benzaiten (ce qui marque l’arrivée dans l’archipel de la déesse bouddhiste de l’amour, aussi connue sous le nom de Benten). Le dragon subjugué lui demanda alors sa main, et la déesse accepta à condition qu’il arrête de tourmenter les villageois.

Enoshima

Benzaiten possède un sanctuaire à Enoshima – le plus ancien de l’île – depuis 552, caché dans une grotte de la côte sud, et qui s’explore encore (entrée 500 yens). Les souterrains creusés par l’océan Pacifique sont une visite unique, solennelle et spirituelle, dans les entrailles du lieu sacré. Les Japonais ont longtemps pensé, et certains en sont encore persuadés, que les galeries de l’île étaient reliées directement aux grottes du Mont Fuji, visible au-delà des vagues.

Enoshima

Enoshima

Enoshima island - Kanagawa

Enoshima island - Kanagawa

Enoshima

Enoshima

Enoshima island - Kanagawa

Après le premier sanctuaire, beaucoup de lieux de cultes ont poussé sur Enoshima, honorant tout un panthéon bouddhiste et shinto. Et côté terre ferme – aujourd’hui relié en permanence à l’île par un pont – un autre sanctuaire honore également l’esprit du dragon à cinq têtes, à Koshigoe. Au cas où.

La balade sur l’île, devenue touristique au XXe siècle chez les Japonais, est agréable et populaire parmi les jeunes couples de Kanagawa et de Tokyo.

Enoshima

Enoshima

Enoshima

Enoshima

Enoshima island - Kanagawa

Enoshima

Enoshima
On a goûté un étonnant biscuit géant : le tako senben ! Ici en version « ebi senben » car à la langoustine.

Enoshima island - Kanagawa

« L’île est vraiment importante dans l’imaginaire japonais, insiste Ruth Jarman, de Jarman International. En plus du mont Fuji, les croyances locales la reliaient au Kotoku-in, le temple du Grand Bouddha. Et l’ensemble formait un triangle énergétique puissant. » Pendant longtemps, l’accès à l’île était réservé aux prêtres qui y menaient des processions en bateaux. Et interdit aux femmes, comme le mont Fuji l’était alors.

Device-free et détente à Enoshima Island Spa

Le Enoshima Island Spa est situé immédiatement à l’entrée de l’île. Longtemps accessible uniquement aux membres, il est maintenant ouvert à tous et offre des vues exceptionnelles sur l’océan. L’eau des sources chaudes est pompée à plus de 1200m. Et globalement, le day spa est ouvert aux étrangers, avec de nombreuses informations en anglais et une partie du personnel anglophone (attention par contre : l’accès est absolument impossible aux personnes tatouées)

Enoshima

Enoshima

« L’établissement se veut être un lieu de détente et celui d’une vraie coupure, continue Ruth Jarman. Les appareils électroniques ne sont pas autorisés dans les zones de bain. Ce qui constitue un vrai luxe aujourd’hui ! » Le day spa propose une zone onsen, non mixte, et plusieurs niveaux mixtes accessible en maillot de bain. Une fois à l’intérieur, tous les achats (y compris au restaurant) se font avec le numéro du casier où le visiteur a laissé ses chaussures à l’entrée. Et le paiement final se fait en sortie, « pour ne rien avoir à garder sur soi ».

Enoshima

L’établissement, couplé avec une visite d’Enoshima, est une bonne façon de s’essayer aux onsen depuis Tokyo (3120 yens la journée, ou 1932 yens la soirée). Et de plonger dans les légendes japonaises.

Comment s’y rendre ?

Depuis Shinjuku, à Tokyo, compter 1h30 via la Shonan-Shinjuku line (JR pass ok !) puis la Odakyu line à Fujisawa, où la Enoshima dentetsu line à Kamakura (environ 1150 yens en tout). Depuis Kamakura, compter un peu moins de 20mn, en descendant à l’arrêt Enoshima puis en marchant un quart d’heure pour traverser le pont et rejoindre l’île.

EnoshimaEnoshimaEnoshima

One Comment

  1. Très clairement un de mes lieux préférés autour de Tokyo, j’y suis allé plusieurs fois sans jamais pouvoir m’en lasser. En plein jour ou à la tomber de la nuit, par beau temps ou sous la pluie, l’atmosphère de cette île change à chaque fois et quand on habite à Tokyo c’est un moyen terriblement efficace de se recharger un petit peu avant de devoir retourner affronter la ville. Les alentours valent aussi le coup, l’aquarium est vraiment sympathique !

Laisser un commentaire