[Heisei#22] Le château de Kumamoto avant le séisme de 2016

Kumamoto

L’emblématique château de Kumamoto, comme l’ensemble de la ville et de la préfecture, a été touché par les séismes d’avril 2016. Ce qui a affaibli ses fondations et provoqué l’effondrement de structures historiques, dont plusieurs murs. Nous avions eu la chance de voir ce paysage du Japon, l’un des trois châteaux les plus célèbres aux côtés de Himeji et Matsumoto, à l’automne 2015. Son donjon (reconstruit en 1960) est désormais couvert par une bâche jusqu’en janvier 2019, pour restaurations.

Les autorités l’assurent. Il faudra au moins deux décennies pour restaurer le château de Kumamoto dans son ensemble. Car si le donjon sera à nouveau visible à partir de janvier 2019 (à temps pour la coupe du monde de Rugby dans l’archipel), le reste de l’enceinte a été sérieusement touché. C’est que le château emblématique de Kyushu, dont le donjon avait été reconstruit en béton en 1960, est au cœur de l’un des ensembles fortifiés les mieux conservés du Japon.

Autour du donjon, 13 biens culturels importants du Japon sont recensés (dont plusieurs ont également subi les séismes d’avril 2016). La structure dans sa forme actuelle date du début de l’ère Edo, avec une construction bouclée en sept ans de 1600 à 1607 et dirigée par le seigneur local Kita Kiyomasa. Celui-la même qui a ensuite pris part à la construction du château de Nagoya.

Kumamoto

Kumamoto Kumamoto

Kumamoto

Kumamoto Kumamoto

Le donjon principal du château est une reconstruction en béton de 1960, qui abrite un musée. Sa restauration post-séisme servira également à le mettre aux normes d’accessibilité. Le tenshu originel avait brûlé accidentellement en 1877 juste avant la rébellion de Satsuma (Seinan-sensho pour « Guerre du Sud-Ouest »).

Depuis les années 1960, d’autres éléments de l’enceinte d’origine ont été progressivement restaurés, comme le très riche palais Honmaru Goten, recréé pour les 400 ans du château et ouvert en 2008. Mais ce processus de restauration continu a été interrompu par les séismes.

Kumamoto
L’intérieur du palais Honmaru Goten.
Kumamoto Kumamoto

Nous avions eu la chance de visiter le château de Kumamoto alors que le pari Nippon100 n’était pas encore sur les rails, à l’automne 2015. Le parc du château, qui compte près de 800 cerisiers, est célèbre pour ses floraisons printanières (malgré les travaux, il était malgré tout accessible en 2017 pour quelques jours). De notre côté, nous avions vu le Kumamoto-jo matsuri, un festival d’automne pendant lequel des lanternes sont allumées dans tous le parc et ses alentours.

Kumamoto Kumamoto

Kumamoto

Comment s’y rendre ?

Le château de Kumamoto est dans le centre de la ville du même nom à 15 minutes de tram de la gare (170 yens). Descendre à l’arrêt Kumamotojo-mae. Sinon compter 45 mn à pied. Aucune date de réouverture de l’ensemble n’a encore été décidée. Pour rejoindre Kumamoto depuis Tokyo, le plus simple reste l’avion ou le shinkansen (Tokaido, Sanyo puis Kyushu Shinkansen successivement avec un changement à Shin-Osaka ou Hakata, six heures pour 26000 yens).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *