[Heisei#10] Les gorges réputées les plus belles du Japon à Shosenkyo

Shosenkyo

Chemins de montagnes, roches dorées et belles cascades plantent le décor à Shosenkyo. Les gorges, au cœur du parc national Chichibu Tama-Kai sont réputées comme étant les plus belles du Japon, surtout à l’automne. La région est aussi connue pour l’extraction et la vente de pierres précieuses. Même si les visiteurs sont peut-être moins nombreux que par le passé sur le chemin à flanc de roche qui longe la rivière Arakawa, Shosenkyo est un petit bijou à visiter.

Comme l’impression d’arriver dans un décor de cinéma. A deux heures de Tokyo se trouve l’un des paysages naturels les plus secrets du Japon, et méconnu des visiteurs étrangers. Pourtant, le site est inscrit dans plusieurs listes officielles, dont celle des 100 paysages de l’ère Heisei – ceux que nous faisons le pari de visiter pour Nippon100, celle des 100 plus belles gorges, celle des eaux les plus pures du Japon, et est l’un des lieux les plus réputés de Yamanashi. Les gorges seraient également le deuxième plus bel endroit du Japon après le Mont Fuji d’après un vote réalisé par des lecteurs du Yomiuri Shimbun.

Shosenkyo Shosenkyo

Shosenkyo

Afin de se rendre compte de la beauté des lieux, nous avons profité de la visite de Kofu et du Jindai Zakura pour nous y aventurer. Et le résultat était au dessus de nos attentes. La route qui y mène apporte déjà son lot de vues grandioses en s’enfonçant dans la partie sud des montagnes Okuchichibu. Les gorges s’y découvrent avec une vue inoubliable de la formation rocheuse emblématique des gorges, Kakuenbo. Une vue complémentaire de celle que l’on découvrira en contrebas depuis le chemin balisé de 4 km qui court le long de la rivière Arakawa.

Shosenkyo

Shosenkyo

Shosenkyo Shosenkyo

Shosenkyo

Parallèles au chemin de randonnée qui suit la rivière se trouvent plusieurs parkings qui permettent l’accès à différents points d’intérêt. L’occasion de jeter un œil aux artisans et commerçants de bord de chemin et de découvrir une autre activité du lieu mis à part le tourisme, l’extraction de pierres précieuses. Beaucoup de souvenirs, l’un des plus abordables étant la coupe de pierres rares (à plonger soi-même dans un bac de pierres) pour 1000 yens.

Shosenkyo

Shosenkyo Shosenkyo

Shosenkyo

Shosenkyo Shosenkyo

Le long du chemin, la cascade Senga-taki atteint les 30 mètres de haut, avec une roche aux reflets dorés et verts. Un peu plus loin, le fameux Kakuenbo se dévoile. Nommé d’après le moine Kakuen, le sommet de la falaise de granit de 180 mètres de haut à la silhouette unique lui servait pour de longues méditations.

Shosenkyo

Shosenkyo

Shosenkyo Shosenkyo

En amont de la cascade Senga-taki et plus en retrait du chemin de randonnée se trouve le sanctuaire Kanazakura, qui vénère le Mt Kinpu – celui surplombant les gorges Shosenkyo. A la bonne saison, entre fin avril et début mai c’est l’occasion d’admirer le cerisier sacré, de type ukon-zakura, qui est dit apporter la fortune.

Shosenkyo

Shosenkyo Shosenkyo

En plus de se laisser charmer par les formes et les couleurs et le filet rapide de la rivière Arakawa, il est intéressant d’observer l’adresse des précédents visiteurs qui ont tenu à observer une offrande parfois risquée en coinçant une pièce de 1 yen dans des interstices à première vue inaccessibles de la roche.

Shosenkyo

Shosenkyo Shosenkyo
Shosenkyo
Nouilles épaisses, miso et légumes des montagnes, le Houtou est la spécialité de la région des gorges.

Durant la pleine saison touristique du printemps à l’automne, des balades en calèches sont organisées en aval, toujours en suivant la rivière.

Comment s’y rendre ?

Pour visiter les gorges, il faut d’abord viser la gare de Kofu. Avec la JR Chuo line (JR pass Ok!), la capitale de la préfecture de Yamanashi est à environ 1h30 de Shinjuku (4130 yens). Sinon toujours depuis la gare de Shinjuku des « highway bus » font le trajet en 2 heures (2000 yens, départ depuis la grande gare de bus de Shinjuku, côté sortie Sud). Une fois arrivé à Kofu, des bus partent de la gare vers les gorges pour un trajet de 30 à 50 minutes (selon l’arrêt désiré – trois différents desservent les gorges), 590, 820 ou 900 yens.

4 pensées sur “[Heisei#10] Les gorges réputées les plus belles du Japon à Shosenkyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Assign a menu in the Left Menu options.