[Heisei#74] Les locomotives à vapeur d’Oigawa au milieu du thé

Oigawa railway

Parmi les trains à vapeur qui circulent encore dans l’archipel, ceux de la compagnie Oigawa Railway se distinguent pour au moins deux raisons. Plusieurs anciennes locomotives circulent quotidiennement, tout au long de l’année. Et elles le font au milieu des champs de thé si typiques de la préfecture de Shizuoka, la principale productrice de thé vert du Japon ! Un paysage inédit qui mérite amplement sa place parmi les 100 vues de l’ère Heisei.

De façon presque étonnante, plusieurs locomotives à vapeur circulent régulièrement dans l’archipel. Nous en avions croisé une à Nagatoro, la Paleo SL, et avons entendu parler d’au moins trois autres, à Okayama, Hokkaido et dans le Kyushu.

Mais pour les densha otaku japonais, les passionnés de trains, celles de la Oigawa Railway restent les principales. La raison ? Les locos circulent tous les jours de l’année, là où la plupart des autres ne circulent que les weekends et pendant la saison touristique. Et dans la préfecture de Shizuoka, ce sont même au moins quatre locomotives différentes, qui remontent aux années 1930, qui circulent quotidiennement.

Oigawa

Oigawa railway

Oigawa railway

Oigawa

Oigawa railway Oigawa railway

Oigawa

Oigawa

Oigawa railway

Oigawa

Et la compagnie privée, qui opère sur les tronçons Kinaya-Senzu, là où circulent les trains à vapeur, et Senzu-Ikawa, dans le centre de la montagneuse préfecture de Shizuoka, emploie aussi plusieurs trains électriques des années 1950-1960. Ce retour dans le passé se poursuit dans les gares des parcours, qui sont souvent des structures en bois datant des débuts de l’ère Showa (1926-1989), voire de l’ère Taisho (1912-1926).

Oigawa

Oigawa

Oigawa railway
Retour dans les années 1960 pour le trajet Kanaya – Shin-Kanaya.
Oigawa railway Oigawa railway
Oigawa railway
Au moment du demi-tour de la locomotive, côté Senzu.

Oigawa railway

Oigawa

Oigawa

Oigawa

Le parcours des locomotives à vapeur suit ensuite les rives de la rivière Oi (d’où le nom de la compagnie « Oigawa »). De Shin-Kanaya à Senzu, le parcours de 40 kilomètres prend précisément 1h19. Ce qui laisse le temps d’apprécier l’eau bleue du cours d’eau, d’apercevoir les pics enneigés des Alpes du sud, si le temps est dégagé, et de profiter du voyage.

Ne pas rater, entre les gares de Shigo et Shimo-Izumi, le plus long pont suspendu qui traverse la rivière Oi et sous lequel s’engouffrent les trains.

Mais le principal attrait du parcours, celui qui a justifié son classement dans les 100 paysages de l’ère Heisei, que nous suivons cette année, reste les champs de thé omniprésents et bien taillés que traversent régulièrement les locomotives à vapeur ! Une vue devenue symbolique de Shizuoka.

Oigawa

Oigawa railway

Oigawa

Oigawa railway

Oigawa

Au moins deux trains circulent chaque matin depuis Shin-Kanaya jusqu’à Senzu, à 10h38 et 11h53, avant de faire le trajet inverse dans l’après-midi, à 14h19 et 14h53. Des trains supplémentaires sont rajoutés les jours de fortes affluence (pour les horaires précis et les réservations, il faudra passer par le site officiel d’Oigawa Railway, en anglais). Les locomotives à vapeur tractent indifféremment les différents ensembles de wagons. Les plus pittoresques restant les quatre voitures noires aux banquettes de velours bleu et de bois.

Oigawa railway

Oigawa

Oigawa

Comment s’y rendre ?

Avant toute chose, bien vérifier les horaires des différents trains à vapeur sur le site officiel, et si possible réserver sa place en ligne (entre 125 et 2 jours avant le départ) pour être sûr de pouvoir embarquer !

Les locomotives circulent depuis Shin-Kanaya, dans la ville de Shimada, mais il est possible de rejoindre le réseau Oigawa Railway depuis la gare de Kanaya, où se fait la liaison avec le réseau JR. Des trains rallient ensuite Kanaya et Shin-Kanaya, dans les temps pour assurer la correspondance avec le départ et l’arrivée des locos à vapeur. Le trajet total aller simple coûte 1810 yen avec un train ordinaire, et il faut rajouter 800 yen pour emprunter le train à vapeur.

La station de Kanaya est elle-même sur la ligne JR Tokaido, donc accessible en JR Pass. Le plus simple sera de prendre le shinkansen depuis Tokyo, jusqu’à Shizuoka ou Kakegawa pour ensuite attraper la ligne locale. Compter environ 6700 yen en tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *