[Heisei#70] Paysage lunaire et eau thérapeutique à Kusatsu Onsen

Kusatsu onsen

L’une des stations thermales les plus connues du Japon ! Son rang varie selon les classements, officiels ou officieux, mais pour le journal japonais Kanko Keizai, elle est en première position de la liste des 100 meilleurs onsen, et ce pour la 13e année consécutive. Kusatsu onsen est depuis longtemps une destination très populaire chez les Japonais et ce n’est pas sans raison. Sa source, au débit très conséquent, est réputée pour ses nombreuses vertus, notamment antibactériennes. À tout cela s’ajoute le charme volcanique, quasi-lunaire, de la station thermale. Dépaysement garanti…

Encore un lieu de la liste des 100 paysages de l’ère Heisei pas forcément mis en avant du côté des visiteurs étrangers et qui nous a particulièrement enchanté ! Situé à 4h de bus de la capitale, l’occasion donc d’une escapade de week-end, Kusatsu Onsen est une station thermale très réputée qui offre la possibilité (comme d’autres villes de onsen) de prendre soin de son corps en se détendant dans une eau volcanique douce, et de déambuler dans un drôle de paysage urbain et lunaire.

Kusatsu onsen

Kusatsu Onsen

Kusatsu Onsen Kusatsu onsen

Kusatsu Onsen

Kusatsu Onsen

La source de Kusatsu Onsen, plutôt acide, débouche en effet au cœur de la station, dans ce qui s’appelle le Yubatake. Cette source au très fort débit est elle-même alimentée par les eaux qui s’écoulent du mont volcanique Kusatsu-Shirane, situé en périphérie de la ville. Une richesse qui permet aux nombreux hôtels et ryokan de proposer cette eau thermale sans restriction (la source est l’une des plus productive du Japon), puisée dans ce Yubatake central, sorte de grand bassin composé en amont d’un lac d’eau bleutée brute et de longs tuyaux servant à la refroidir avant qu’elle ne soit canalisée vers les hôtels.

Très chaude naturellement, cette eau comprise entre 50 et 95° était refroidie auparavant avec un processus bien précis et typique de Kusatsu, « Yumomi« , qui consiste à remuer l’eau à l’aide de grandes pales en bois avec un mouvement bien précis. La température descendait ainsi à 48°, ce qui permettait d’apprécier le bain.

En 1960, cette tradition a été repensée comme un attrait touristique. Et depuis 1968, avec la reconstruction de Netsu-no-yu, l’un des bains du centre, la démonstration fait désormais partie du spectacle quotidien organisé à Kusatsu dans l’ancien établissement de bain maintenant dédié à la promotion touristique. Les démonstrations sont organisés tous les jours (sauf à deux ou trois dates dans l’année), à six reprises (9h30, 10h, 10h30, 15h30, 16h et 16h30). L’entrée coûte 600 yen.

Kusatsu onsen
Netsu-no-yu, l’ancien bain public où est désormais présenté quotidiennement le Yumomi.

Kusatsu onsen

Kusatsu Onsen

Kusatsu onsen

Kusatsu Onsen

En plus du Yumomi, le Kusatsu de l’époque Meiji avait également une manière bien précise de se baigner pour un bienfait optimal. Après avoir refroidi l’eau à 48° – qui est la température idéale de bain selon la tradition – la pratique collective impliquait de se verser trente tasses d’eau sur le derrière de la tête, cette dernière recouverte d’une serviette (pour augmenter la circulation du sang dans le cerveau et éviter de se sentir mal au sortir du bain), pour ensuite entrer dans l’eau d’un seul tenant en y restant trois minutes.

Cet exercice de pré-baignade était sensée être le meilleur pour profiter des bienfaits du bain, en le répétant quatre fois dans la journée.

Kusatsu onsen

Kusatsu Onsen

Kusatsu onsen

Kusatsu onsen Kusatsu Onsen

Kusatsu onsen

Kusatsu Onsen

Kusatsu onsen

Kusatsu onsen

Ces exercices de pré-baignade seraient encore organisés dans deux des onsen du centre, Chiyo no yu et Jizo no yu, même si nous n’avons pas pu en avoir la certitude et nous n’avons pas pu nous-même tenter l’expérience… Dans tous les cas, la tradition du bain d’eau chaude n’étant pas vraiment répandue dans notre culture française, il vaut mieux commencer par apprivoiser le bain à son propre rythme et en y allant très progressivement, si la température est trop chaude. C’est ce que nous avons fait pour notre part lors de notre visite en septembre !

Mis à part le bain, qui peut s’apprécier jusqu’à 20h – 21h (attention certains établissements ferment leurs portes plus tôt, vers 17h) et si possible en yukata et geta (kimono léger et chaussures en bois) pour s’imprégner de l’atmosphère effervescente de la station thermale, la promenade autour du Yubatake est déjà très agréable. Elle permet de se rendre compte de la puissance et du débit de l’eau volcanique, d’un beau bleu pastel. Un dernier conseil : attendre également le coucher du soleil pour encore plus de couleurs surréelles, dues à la rencontre des éclairages publics et de la vapeur d’eau.

Kusatsu onsen

Kusatsu onsen

 

Comment s’y rendre ?

Situé dans la préfecture de Gunma, Kusatsu Onsen n’est pas trop difficile d’accès depuis Tokyo.

Le trajet le plus simple et le plus économique reste le bus express (4h – 3300 yen l’aller – JR pass non valide sur ce trajet) à attraper au terminal de bus de Shinjuku (JR Highway bus terminal), situé juste en face de la sortie sud de la gare.

En train, le trajet comporte un ou plusieurs changements, et se terminera dans tous les cas par un voyage en bus, la station thermale n’étant pas desservie par le train. Le plus pratique est de prendre un train express (Akagi Kusatsu 31 limited express) ou un shinkansen (Hokuriku-Shinkansen ou Joetsu-Shinkansen) depuis la gare de Tokyo ou celle d’Ueno, jusqu’à Naganohara-Kusatsuguchi ou bien jusqu’à Karuizawa. La dernière partie se fait en bus depuis ces deux stations, par exemple. Le prix et le temps de trajet varient peu entre les deux types de trains : environ 3h et 6000 yen.

Sinon une autre solution, pratique et relativement économique, est la location d’une voiture, qui donne notamment l’occasion de passer voir le mont Kusatsu-Shirane (à 30 min du centre de Kusatsu Onsen).

Mt Shirane - Kusatsu onsen
Le lac du cratère du mont Kusatsu-Shirane, visible après une petite demi-heure de montée à pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *